En direct de la page facebook de l’office du tourisme de Bilbao

la voix du Pays basque


Etcheverry, le plus bigourdan des Basques du pays
Michel Etcheverry nous a parlé de son amour pour la Bigorre symbolisé dans son nouvel album par le titre « Bergers d’Aure ».

À 72 ans, la voix du Pays basque, Michel Etcheverry, présente son 28e album et nous parle de son amour et de ses souvenirs de la Bigorre.

14 titres en basque, français et espagnol : le dernier opus de Michel Etcheverry, intitulé « Gure Lurra », élargit davantage encore l’horizon culturel de l’une des plus belles voix du Pays basque qui a débuté à l’âge de 10 ans, en chantant l’hymne de la pelote basque à la fête de la terre au fronton de Tardets. Cet ancien employé de banque quatre fois champion de France pelote basque en 1975, a arrêté sa double carrière pour se consacrer entièrement à la chanson à partir de 1986.

Pourquoi êtes-vous si attaché à la Bigorre ?

Je trouve que la Bigorre, ses montagnes, ses vallées sont magnifiques. Je l’ai dans le cœur. J’apprécie sa convivialité. Je ne compte plus les endroits où j’ai chanté : Tarbes bien sûr, Lourdes pour les pèlerinages, notamment quand François Abadie était maire. Le rugby m’a beaucoup apporté du temps des anciens présidents de la Fédération française Albert Ferrasse qui m’a fait chantre du rugby et qui m’invitait souvent dans sa maison de Cadéac, et de Bernard Lapasset aussi. Mon titre « Pyrénées si belles » montre mon attachement profond à la Bigorre.

Votre nouvel album lui fait d’ailleurs une place ?

Oui, je fais un petit clin d’œil à la Bigorre avec « Bergers d’Aure ». C’est une vallée et un pays que j’aime beaucoup. Le dernier gala que j’ai fait c’est d’ailleurs à la foire aux traditions à Loudenvielle en 2020, à l’invitation de Michel Pélieu.

Vous êtes un peu le Johnny Halliday du pays Basque ?

Je ne le dirai pas comme cela mais dans le passé j’ai fait jusqu’à 120 ou 130 dates par an, des tournées en Californie et en Argentine pour la fête de la diaspora basque où, il faut le rappeler, un nom sur dix est d’origine basque. L’an passé, mon record de participation (32) à la fête du vin à Madiran le 15 août devait être battu, mais elle a été reportée en 2021. J’ai chanté jusqu’à trois fois dans la journée le matin à la messe des vignerons, l’après-midi pour le banquet public sur la place royale, et le soir à Laruns. À Loudenvielle, j’ai fait des concerts jusqu’à 10 000 personnes, avec un orchestre au complet de cinq musiciens. J’ai la chance d’avoir une voix naturelle qui tient le coup. Je ne l’entretiens pas spécialement. Certes, je ne fume pas mais je suis un épicurien.

La scène vous manque-elle ?

J’en suis malade. Heureusement que j’ai enregistré cet album pour me fixer un but. Cela a duré presque un an car à cause du Covid les musiciens basques espagnols ne pouvaient pas se déplacer. Nous l’avons finalisé peu avant Noël et nous allons le relancer en avril. Mais les premiers échos sont formidables.

Une chanson qui vous tient spécialement à cœur ?

Oui, « L’amitié », la chanson de l’amicale du tournoi des Six Nations qui organise le tournoi Saint-Exupéry « 5 000 cadets pour 2023 ». Avec Hervé de Saint-Exupéry, le petit-neveu d’Antoine, je suis le parrain de cette compétition dont les phases finales auront lieu à l’occasion de la coupe du monde de rugby en France.

Le nouvel album peut se commander sur www.agorila.com

Cyrille Marqué

photo, mise en ligne :jcm

Karaoké Amicale

video montage :jcm

Les gens d’ici……..

mise en ligne jcm

L’Amicale du Tournoi des VI Nations

Tournoi des cadets 2023

Etant un des deux parrains du Tournoi cadets 2023 , organisé par L’Amicale du Tournoi des VI Nations , Michel vient d’enregistrer ce couplet en leur Honneur.

vidéo et mise en ligne :jcm

SEIX

mise en ligne : jcm

La République

MUSIQUE             cliquez sur musique puis sur le lien apparent

Découvrez « Se Canto », extrait du nouvel album de Michel Etcheverry

Découvrez « Se Canto », extrait du nouvel album de Michel Etcheverry
photo jcm

Michel Etcheverry sort son 28e album, « Gure Lurra ». Nous vous proposons d’écouter un des titres marquants de ce disque : « Se Canto », enregistré avec le groupe Lambrusquera de Monein.

Michel Etcheverry toujours sur le pont. Il sort en effet son 28e album baptisé « Gure Lurra » (pour notre terre) et riche de 14 titres en basque, espagnol et français.

« Le groupe ‘Lambrusquera’ de Monein m’accompagne dans l’interprétation du célèbre ‘Se Canto’. J’ai fait écouter ce titre à notre député Jean Lassalle qui m’a avoué en avoir perdu son béret » confie le chanteur.

mise en ligne : jcm

 
 

Coupe du monde 2023

 

mise en ligne jcm.

 

Souvenir collection…….

Collection d’une FAN de la 1ère heure (Gersoise) 24 ans de suivi sur 160 concerts!!! Manquent tout de même les toutes premières cassettes..qui ne se trouvent plus, donc pardonnée!! MERCI!!                                                                                                                mise en ligne :jcm.

Pays sud

Paysud

 
 
 
 Michel Etcheverry: un album qui fleure le pays

Sortie d’un 28e CD  » GURE LURRA (« Notre terre ») Jean Lassalle « en a perdu le béret » à l’écoute du SE CANTO


Parmi 14 titres:extraits…

Comme tous les artistes Michel Etcheverry subit les conséquences du confinement:tous les concerts et galas-une quarantaine-annulés depuis mars. Mais un Basque ne renonce jamais. Il a mis a profit cet intermède pour en quelque sorte retourner aux sources de son inspiration. GURE LURRA (Notre terre) tel est d’ailleurs le titre de son nouveau CD, le 28e, qui vient de sortir chez Agorila, maison de disques installée à Bayonne. Il réunit quelque 14 titres de chansons magnifiquement mises en musique qui fleurent le terroir et le bien vivre de ceux qui sont nés quelque part. Michel Etcheverry dont la voix de ténor reste intacte, en symbiose remarquable avec ces pays basques, aquitains et autres, continue inlassablement à répandre l’amitié, le plaisir et la joie, ce dont on a bien besoin par les temps qui courent.
On ne peut que souhaiter que l’étouffoir du confinement soit levé le plus vite possible afin que l’artiste reprenne à nouveau les chemins qui le conduisent de village en village, et qui l’amenèrent naguère à l’Olympia et même à Rome. Michel conte en effet que le titre qui est de sa propre composition « JAUN KARDINALE » est un hommage posthume au cardinal Roger Etchegaray , basque d’Espelette duquel il était très proche. « Il m’avait invité en compagnie de mon épouse à la messe de Noël au Vatican à ROME du temps de Jean Paul 2 dont il était l’ ambassadeur. Cela ne s’oublie pas ». Aujourd’hui la voix basque continue de rendre hommage au rugby, à la ville de Bayonne, et chante même la Nouvelle-Aquitaine.
Les sudistes seront ravis à l’écoute d’un superbe SE CANTO. L’hymne incontournable du grand sud a été enregistré en compagnie du groupe LAMBRUSQUERA de Moneine. Michel Etcheverry l’a fait écouter à Jean Lasalle qui lui a avoué « en avoir perdu son béret! »
Pour ce 28e CD qu’il considère comme le meilleur de sa carrière, Michel Etcheverry précise: « j’ai fait appel à des « pointures » de la musique et du chant à des artistes musiciens, arrangeurs chanteurs du pays Basque espagnol, Hegoalde..de ZARAUTZ, BILBAO, OIARTZUN notamment. Les principaux intervenants sont Fran LASUEN,(un ancien du groupe mythique OSKORRI) Josean MARTIN, et Antxon SARASUA »…..
A noter également que ce nouvel album est accompagné de deux vidéos:l’une concerne Bayonne et l’autre la Nouvelle-Aquitaine.

Gilbert Garrouty
www.paysud.com


mise en ligne : jcm